5 Bonnes Raisons de Jouer au Badminton

2019-2020
News
5 Bonnes Raisons de Jouer au Badminton

Publié il y a 3 semaines par

5 Bonnes Raisons de Jouer au Badminton
Yves Lacroix, photographe officiel de Badminton Québec

Coup d'oeil sur cet article

Si votre dernière partie de badminton entre amis remonte à un après-midi venteux sur la plage, peut-être n’avez-vous pas pu apprécier ce sport dans toute sa finesse, son dynamisme et ses stratégies, même si le plaisir était au rendez-vous. Voici donc cinq bonnes raisons d’empoigner à nouveau la raquette, cette fois-ci, dans un gymnase. 

Badminton
Yves Lacroix, photographe officiel de Badminton Québec

1• Un sport complet  

«C’est probablement l’un des sports les plus physiques qui existent», affirme François Béland, copropriétaire de la boutique Fradette Sport et joueur de badminton depuis son jeune âge. Ce sport met à contribution plusieurs muscles et articulations, ainsi que la capacité cardio-vasculaire des joueurs, car le volant en mouvement très longtemps exige des déplacements nombreux et rapides.  

«La pratique de ce sport améliore la coordination, la souplesse et l’équilibre tout en créant une dépense énergétique permettant l’amélioration de l’endurance et la lutte contre l’obésité. Les différentes trajectoires qu’emprunte le volant permettent également une amélioration des capacités psychomotrices en plus d’affûter la concentration et les fonctions visuelles», a souligné Alexandre Grosleau, coordonnateur des communications de Badminton Québec, dans un article sur le sujet.  

Pour élever son niveau de jeu, le badiste (joueur de badminton) développe plusieurs qualités athlétiques, dont «la vitesse d’exécution, le synchronisme des frappes, la coordination des mouvements, la puissance, l’agilité et l’anticipation», ajoute M. Grosleau.  

Sur le plan psychologique, le badminton favorise «la confiance en soi et l’estime de soi», constate Stéphane Michaud, président du club de badminton Chaudière-Appalaches, destiné aux jeunes de 8 à 18 ans. Lorsqu’ils jouent en simple et qu’ils gagnent, ils savent que c’est grâce à eux.  

2• Esprit stratégique  

Puisque l’objectif du jeu est d’être le premier (joueur ou équipe de deux) à remporter deux manches de 21 points, les joueurs doivent développer des stratégies pour faire grimper leur pointage en gagnant des échanges.  

Les badistes ont alors plusieurs coups dans leurs manches pour surprendre leur adversaire, le déstabiliser et l’empêcher de retourner le volant. Pour ce faire, ils peuvent autant faire preuve de finesse « quand tu places tes coups », explique Louise Rheault, présidente du Club de badminton de Saint-Augustin, que de vigueur au moment d’un smash ou d’un dégagement, par exemple. Il faut demeurer concentré, tenter de prévoir la prochaine ruse de l’adversaire, puis déployer différentes tactiques... Bref, le badminton garde l’esprit en éveil et le corps en mouvement. 

Badminton
Yves Lacroix, photographe officiel de Badminton Québec

 3• Moins de risques de blessure  

Sport pacifique où la courtoisie est de mise, le badminton entraîne moins de blessures que d’autres activités plus robustes, comme le hockey ou le football. Toutefois, aucun joueur n’est à l’abri d’un claquage musculaire, d’une douleur aux genoux ou à l’épaule ou d’un coup de raquette. Voilà pourquoi Mme Rheault rappelle l’importance de s’échauffer avant une partie et de s’étirer après avoir félicité l’équipe adverse, de bien communiquer avec son partenaire et de démontrer un bon esprit d’équipe. Puis, elle recommande fortement le port de lunettes de sécurité.  

4• Accessible et social  

Dès qu’un enfant a de la facilité à manier la raquette et à frapper le volant, habituellement autour de 10 ans, soutient M. Grosleau, le badminton peut faire partie des activités qui le garderont actif, et ce, pour longtemps. «Tant que ton corps peut suivre», il est possible de jouer au badminton de façon récréative, souligne Mme Rheault.  

Par exemple, un joueur plus âgé, qui se déplace moins vite sur le court, peut être davantage stratégique et devenir imbattable à l’avant en jouant en double, dit-elle.  

De plus, puisqu’il s’agit d’une activité qui se pratique en gymnase, les volants peuvent être échangés sur les courts 12 mois par année. Et même chez les débutants, le plaisir se fait ressentir très rapidement.  

Bien qu’il se joue en individuel ou en double, «ce n’est pas un sport solitaire», affirme M. Béland. Il règne dans les gymnases un esprit de communauté, de camaraderie, «un aspect social qui fait oublier le bureau, tes problèmes, tu te détends», constate Mme Rheault.  

L’esprit sportif est d’ailleurs un aspect important du sport. «Il n’y a pas beaucoup de compétition entre les joueurs récréatifs, mais plutôt une collaboration», se réjouit M. Michaud. 

Badminton
Yves Lacroix, photographe officiel de Badminton Québec

5• Peu d’équipement requis  

Quant à l’accessoire principal, la raquette, il estime qu’un modèle d’une valeur de 50 $ à 80 $ procurera beaucoup de plaisir à un joueur débutant. Pour les initiés en quête de performance, des raquettes peuvent coûter jusqu’à 280 $.  

M. Béland rappelle également l’importance de choisir le type de cordage et la tension de celui-ci en magasin, avec l’aide d’un conseiller, car il s’agit d’«un élément important de la performance de la raquette».  

Finalement, bien des joueurs d’occasion utiliseront des volants en nylon, résistants et moins coûteux, mais les volants officiels du badminton sont composés d’une tête en liège et d’une jupe en plumes d’oie.  

Saviez-vous que... 

♦ Selon une étude (2016) menée par le chercheur Finlandais Pekka Oja auprès de 80 300 Britanniques pendant 10 ans, les sports de raquettes, dont le badminton fait partie, permettraient de vivre plus longtemps.  

♦ Le parabadminton fera son entrée aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020. L’athlète Pascal Lapointe de Montréal a des chances de s’y rendre. 

♦ Le badminton est le deuxième sport le plus pratiqué au monde après le soccer. 


toute l'association
Se connecter